Navigation – Plan du site
Figures mythiques des mondes musulmans

89-90 | juillet 2000
Figures mythiques des mondes musulmans

Sous la direction de Denise Aigle
ISBN 2-7449-0130-X

En rapportant des récits extraordinaires mettant en scène des ancêtres fondateurs, l'historiographie islamique remplit une fonction mythique. Dans la mémoire des peuples, l'histoire est dominée par une longue succession de figures glorieuses comme Iskandar, l'Alexandre le Grand des musulmans, le Prophète et ses Compagnons, Saladin, Baybars, Gengis Khan, Tamerlan qui fondent, défendent et rénovent au fil des siècles une tradition immémoriale. Ces grands ancêtres sont pris pour modèles, se chargent de symboles et inspirent une profusion d'œuvres littéraires et artistiques. Le rattachement à d'illustres devanciers anoblit en effet un personnage, une dynastie, un peuple et sert à légitimer des prétentions présentes. A ce titre, la créativité mythique est un acte culturel à portée éminemment politique. Son artisan est l'historiographe : il officialise la renommée d'un lignage, laquelle est consacrée par ailleurs par le conteur et le romancier qui l'inscrivent dans la culture vivante. Les études réunies dans ce volume témoignent des amplifications mythiques qu'ont inspirées les figures historiques d'exception dans l'Orient musulman. De l'Egypte ayyoubide et mamelouke, du monde de la steppe de Gengis Khan au Tatarstan et à la Tchétchénie aujourd'hui, les héros varient mais les inventions des historiographes se ressemblent.