Skip to navigation – Site map
Intellectuels de l'islam contemporain. Nouvelles générations, nouveaux débats

123 | July 2008
Intellectuels de l’islam contemporain

Nouvelles générations, nouveaux débats
Edited by Malika Zeghal
ISBN 978-2-85399-709-6

Qui sont les nouvelles générations intellectuelles dans le monde musulman sunnite aujourd’hui ? Quels débats proposent-elles dans la sphère publique ? Ce recueil couvre un ensemble large et diversifié : le monde arabe, l’islam de l’Asie du Sud, aussi bien que les diasporas musulmanes en Occident. Il détaille la configuration et l’évolution des champs intellectuels en les reliant au contexte politique et social mais aussi à l’histoire proche en faisant dialoguer sociologie et histoire. Dans certains cas, de nouvelles générations intellectuelles se définissent depuis la fin des années 1990 comme « réformistes », mais dans un sens différent du réformisme libéral qui s’était développé dans l’entre-deux-guerres. Ces nouvelles générations viennent en effet chronologiquement après l’émergence et la routinisation des islamismes entre la fin des années 1970 et le tout début du XXIe siècle. Ces intellectuels ne sont pas forcément et uniquement animés par le religieux, et construisent l’islam sur un mode fort différent des islamistes, en s’opposant explicitement aux interprétations que ceux-ci ont développées depuis le début du XXe siècle. Ces acteurs et ces débats, qui participent d’un paradigme post-identitaire, sont donc à la fois un produit de l’islamisme et une réponse à celui-ci. Ces intellectuels se prononcent contre la lecture littérale des textes et pour une interprétation contextuelle et historicisée des textes religieux. Ils préfèrent voir l’islam comme partie des valeurs universelles plutôt que comme terme d’une alternative qui oppose l’identité islamique à l’Occident. Mais certains sont aussi pris dans des contradictions internes liées aux contextes politiques nationaux qui leur interdisent parfois d’exister publiquement. Ces contradictions sont issues par ailleurs de la définition même du libéralisme religieux, qui rend leurs productions difficiles à ancrer dans la réalité. Par ailleurs, ils n’agissent pas de manière autonome, et sont souvent en situation de dialogue implicite ou explicite dans la sphère publique avec les intellectuels qui appartiennent au monde des oulémas ou à ceux qui s’autoproclament islamistes. Ce recueil fait ainsi le point sur les évolutions récentes des champs intellectuels musulmans au-delà de l’islamisme politique.