Skip to navigation – Site map
Lectures

Julien Salingue, La Palestine d’Oslo. Anatomie de l’échec du processus de construction étatique palestinien, Paris, L’Harmattan, coll. La bibliothèque de l’IREMMO, 2014, 144 p.

Jean-François Legrain
p. vol 141.

Full text

1Adaptée d’une thèse en science politique soutenue un an plus tôt à Paris 8-Vincennes, La Palestine d’Oslo constitue un excellent petit manuel pour comprendre les années 1993-2000 et leurs prolongations actuelles. Loin des publications compilatrices, l'auteur propose une vision structurée de l’histoire de la période qu’il fonde sur la déconstruction systématique de la lettre et des mises en pratique successives des Accords d’Oslo. Signés en 1993 entre Israël et l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), comme on le sait, ils inauguraient la négociation de toute une succession d’autres accords visant à mettre en place une Autorité intérimaire d’autonomie sur une partie des territoires occupés en 1967, aucun accord sur un statut final n’ayant pu être atteint. Loin de la doxa diffusée par les chantres aujourd’hui déçus mais toujours confiants dans la négociation bilatérale mise en place par les États-Unis au sortir de la guerre du Golfe de 1991, l'auteur, démontre comment le prétendu « processus de paix » ne constituait qu’une « réorganisation du dispositif d’occupation israélienne, misant sur la cooptation de la direction historique du Mouvement national palestinien au sein des structures coloniales ». La deuxième Intifada, dans la logique de cette historiographie décapante, constitue l’expression de la crise structurelle d’Oslo, l'auteur y voyant le début de la séquence de la « chute des structures créées par les Accords d’Oslo, au premier rang desquelles l'Autorité Palestinienne (AP) », chute que l’enchaînement des événements l’amène à considérer comme inexorable. Son analyse décortique les institutions de l’autonomie, avec une attention toute particulière accordée à l’appareil sécuritaire et au modèle économique développé. Portant son attention sur la société civile, il en analyse les relations avec cette Autorité politique à travers les ONG, tout en décryptant les rapports entretenus avec cette même Autorité par les forces politiques, Fatah et Hamas. Ainsi qu’il a été souligné lors de sa soutenance de thèse, l'auteur a su gérer les limites de son maniement de la langue arabe en procédant à un dépouillement systématique de la très riche littérature grise proposée en anglais et en français tout en multipliant les échanges sur le terrain grâce à des présences répétées en Cisjordanie (Gaza étant rendue inaccessible comme à bien d’autres chercheurs par les autorités militaires israéliennes). Loin d’amener à une inexorable dérive partisane, son empathie avec ce terrain lui a permis de cultiver ce « flair » indispensable au chercheur pour mener à bien l’exploitation de ses sources dans la conscience de leurs limites. Cet ouvrage fera sans doute grincer bien des dents mais, aujourd’hui comme hier, les vérités reçues doivent être déconstruites, tout particulièrement lorsqu’elles concernent le conflit israélo-arabe.

Top of page

References

Electronic reference

Jean-François Legrain, « Julien Salingue, La Palestine d’Oslo. Anatomie de l’échec du processus de construction étatique palestinien, Paris, L’Harmattan, coll. La bibliothèque de l’IREMMO, 2014, 144 p. », Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée [Online], 141 | June 2017, Online since 13 September 2016, connection on 21 November 2017. URL : http://remmm.revues.org/9501

Top of page

Copyright

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Top of page