Navigation – Plan du site
II. Lectures

Van Aken Mauro, Facing home. Palestinian belonging in a Valley of doubt. Shaker Publishing, 2003, 299 p.

Blandine Destremau
p. 340

Texte intégral

1La vallée du Jourdain est un espace extrême, un espace frontière, ambigu. Situé dans sa partie basse en dessous du niveau de la mer, c’est un environnement écologique et économique fragile, au climat étouffant, réceptacle de déplacements humains massifs depuis cinquante ans. Confins de l’occupation israélienne et de la souveraineté jordanienne depuis 1967, le Jourdain traverse une zone intensément militarisée, marquée par les conflits et l’insécurité, enjeu de la colonisation et du contrôle de l’eau. La vallée du Jourdain est à la fois espace de passage et d’installation, terre promise agricole miraculeusement productive et déversoir de la misère des réfugiés et des travailleurs immigrés, havre de modernisation technique et enfer de relations de travail brutales.

2C’est dans cet espace singulier que Mauro Van Aken étudie la façon dont se construisent l’identité et l’appartenance des réfugiés palestiniens : perpétués dans leur statut de résidents temporaires, en l’absence d’une solution à la question des réfugiés de 1948, ils sont néanmoins le plus souvent citoyens jordaniens depuis plus d’un demi-siècle. Bien qu’investis dans le travail agricole, ils sont considérés comme de simples “ opérateurs ” des cultures sous serres de l’agro-business et n’ont avec la terre qu’une relation distanciée, signe de leur malaise et de l’emprise du discours développementaliste. Pourtant, c’est dans la vallée que s’organisent leur vie quotidienne et leurs pratiques sociales, que se sont recomposés leurs réseaux de solidarité et leurs relations familiales.

3Au moyen de longs séjours d’observation et de vie étalés sur plusieurs années, Mauro Van Aken a élaboré une analyse anthropologique extrêmement fine et sensible, rigoureuse et systématique, exigeante et multifocale, de la construction identitaire dans un espace “ plein d’autres ” et presque “ vide de soi ”. Dans cette terre hostile, vallée de mort et de larmes d’où les réfugiés contemplent quotidiennement les implantations israéliennes érigées sur les collines palestiniennes de Cisjordanie, c’est dans la souffrance et le travail, l’humiliation et l’insécurité et, mais aussi dans l’entraide, l’inventivité, les rituels, l’hospitalité, les danses et les mariages, que l’auteur retrouve les bases de l’identité, de l’altérité, de la masculinité, de la palestinité. La survie, la vie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Blandine Destremau, « Van Aken Mauro, Facing home. Palestinian belonging in a Valley of doubt. Shaker Publishing, 2003, 299 p. », Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée [En ligne], 105-106 | janvier 2005, mis en ligne le 03 mars 2005, consulté le 25 juillet 2017. URL : http://remmm.revues.org/2773

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Haut de page